Il était un' bergère,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Il était un' bergère,
Qui gardait ses moutons,
Ron, ron,
Qui gardait ses moutons.

Elle fit un fromage,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Elle fit un fromage,
Du lait de ses moutons,
Ron, ron,
Du lait de ses moutons.

Le chat qui la regarde,
Et ron, ron, ron, petit patapon
Le chat qui la regarde,
D'un petit air fripon,
Ron, ron,
D'un petit air fripon.

« Si tu y mets la patte,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Si tu y mets la patte,
Tu auras du bâton,
Ron, ron,
Tu auras du bâton. »

Il n'y mit pas la patte,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Il n'y mit pas la patte,
Il y mit le menton,
Ron, ron,
Il y mit le menton.

La bergère en colère,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
La bergère en colère,
Tua son p'tit chaton,
Ron, ron,
Tua son p'tit chaton.

Elle fut à son père,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Elle fut à son père,
Lui demander pardon,
Ron, ron,
Lui demander pardon.

« -- Mon père je m'accuse,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Mon père je m'accuse,
D'avoir tué mon chaton,
Ron, ron,
D'avoir tué mon chaton.

-- Ma fill', pour pénitence.
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Ma fill', pour pénitence,
Nous nous embrasserons,
Ron, ron,
Nous nous embrasserons.

-- La pénitence est douce,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
La pénitence est douce,
Nous recommencerons,
Ron, ron,
Nous recommencerons. »

(Paroles extraites de Wikipedia)

En écoutant cette comptine pour la première fois, je me suis dit qu'il y avait anguille sous roche.

Déjà la bergère tue un chat et pour seul pénitence embrasse un prêtre. Belle morale pourrait-on s'offusquer !

Mais bon, cela n'est que le premier degré de la comptine car si on analyse certaines expressions en les replaçant dans le contexte de l'époque, on obtient :

Laisser aller le chat au fromage. se dit métaphoriquement des filles qui, à la suite de certaines accointances contraires à l'ordre et à la morale, finissent par faire au bord du fossé la culbute, et l'on sait ce qui en arrive ordinairement.

Il y a aussi des expressions coquine comme « petit air fripon », « mets la patte », « mets le menton ».

Bref, écoutez bien les comptines car elles ont souvent des sens cachés pour ceux qui savent écouter.

 

Tag(s) : #Monde de l'enfance