tv-news-30 best of

 

Bonjour et voici la trentième édition de votre journal consacré aux actualités félines dans le monde. Cette édition est un peu spéciale car c'est un best of de la rubrique actualités. Bibi a sélectionné pour vous les dix actualités les plus marquantes de ces six derniers mois.

 

Au sommaire de cette émission :

  • Les chatons nés après le 1er janvier 2012 doivent avoir une puce
  • Poil à gratter 2011, les gagnants
  • Des pièges désamorcés pour sauver les derniers tigres de Chine
  • Le tigre de Chine méridionale sauvé en Afrique du Sud
  • Un chat se présente à un poste de sénateur aux Etats-Unis
  • En inde, une famille de tigre déloge un village
  • Deux cents animaux dont des tigres et des lions sauvés du trafic en Thaïlande
  • Le régime alimentaire de la panthère des neiges élucidé
  • De bonnes nouvelles pour le léopard de l'amour
  • 76 colliers antiparasitaires retirés du marché

 

 

 

 

 

Les chatons nés après le 1er janvier 2012 doivent avoir une puce
Adoptée le 6 avril 2011 au sénat, cette loi stipule que : les chats nés après le 1 er janvier 2012 et âgés de plus de sept mois devront être identifiés par puce électronique ou tatouage. Nicole Bonnefoy, sénatrice à l’origine de ce texte, précise que « trop d’animaux sont perdus et placés en refuge avant d’être euthanasiés faute d’identification et ce parfois par erreur ». Elle souhaite aussi pouvoir lutter contre la hausse des abandons.
Pour Nicole Bacqué, présidente de la Société de défense des animaux de Bourgogne (SPA) qui gère le refuge des Cailloux de Dijon et également présidente de l’association “Charlotte et les autres” qui s’occupe de chats errants, « ça fait des années que l’on se bat contre l’oubli fait en 1998 quand la loi a été votée pour les chiens. Je suis ravie, qu’enfin, l’erreur soit réparée. Les gens prennent soin de leur chien mais pas de leur chat. Souvent quand on arrive à retrouver le maître d’un chat perdu, on le fait identifier avant de le restituer, et à notre grande surprise, le propriétaire refuse de payer les frais. Cette loi va améliorer le problème, pas tout résoudre. J’espère que les maîtres vont se responsabiliser et penser à stériliser et identifier leur animal. »

Bienpublic.fr
 


Poil à gratter, les gagnants
standard chiens-chats-poils-a-gratter Cerise le Berger australien, Fly le Jack Russel, Enchanting le Norvégien, ou encore Chamane le Maine Coon… Vous avez intérêt à les gratter dans le sens du poil car ils peuvent vous rapporter gros !
Ce sont 10 animaux, 5 chiens et 5 chats, qui ont été élus par plus d’un million de votants pour illustrer les nouveaux tickets à gratter de la Française Des Jeux : Poils à gratter. Ce jeu vendu 2 euros, et qui permet de gagner jusqu’à 15 000 euros, a été créé en complète collaboration avec les joueurs : plus de 15 000 propriétaires de chiens et chats ont proposé leur candidature dans l’espoir de voir la trombine de leur poilu sur l’un des 10 tickets. Nous avons rencontré 7 des 10 heureux sélectionnés, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les maîtres sont très fiers de leurs boules de poils.Parmi eux, des gens qui travaillent dans le monde animalier, comme la maîtresse de Cerise, Aline Aublé, qui est éducateur comportementaliste canin dans le Jura : « Au départ, j’ai écris un article sur mon blog pour demander à mes lecteurs de voter pour Cerise. Puis tout le monde s’est pris au jeu ! »
Même chose pour les propriétaires d’Enchanting le Norvégien et de Chamane le Maine Coon qui sont des habituées des concours de beauté pour chats.Pour ces propriétaires, le jeu Poils à gratter est une consécration : « C’est une excellente idée d’avoir créé ce jeu à gratter, les français adorent les animaux de compagnie, et en tant que propriétaires, on est content de voir son animal sur le ticket » déclare la maîtresse de Floky le Golden Retriever. Bien sûr ils vont tous collectionner les tickets et les garder précieusement, car le jeu a une durée limitée, il est édité à 70 millions d’exemplaires. Un nouveau casting de chiens et de chats sera organisé au printemps 2012, vous serez prêts à y participer ?

 Wamiz.com







Des pièges désamorcés pour sauver les derniers tigres de Chine

Ce sont 59 bénévoles chinois qui ont aidé, durant 6 jours et malgré le froid et la neige, les naturalistes de la Wildlife Conservation Society (WCS) à désamorcer 162 pièges métalliques – posés illégalement – dans la province de Heilongijang (nord-est de la Chine).

Destinés aux lapins ou aux cervidés, ces pièges constituent en effet une menace pour le tigre de Sibérie ou tigre de l’Amour (du nom d’un fleuve de la frontière russo-chinoise), qui fréquente cette région. Un animal classé depuis 1996 par l'Union international pour la conservation de la nature (UICN) dans la liste des espèces en danger critique d'extinction. Selon l'ONG WCS, moins de 3.500 tigres vivent encore à l'état sauvage dans le monde.

"Il est réconfortant de voir une nouvelle génération de jeunes Chinois écologiquement engagés, désireux et capables de donner de leur temps pour faire quelque chose de difficile mais d’important pour le patrimoine naturel de leur pays. Les tigres ont besoin de notre aide, que ce soit grâce aux efforts venant ‘de la base’, comme ici, ou de ceux des gouvernements, qui peuvent investir davantage de fonds dans cela", a déclaré Joe Walston, directeur des programmes de WCS en Asie cité par Science Daily.

Maxisciences.com

 

 

 

 

Le tigre de Chine méridionale sauvé en Afrique du Sud

Le tigre de Chine méridionale est la plus menacée des 6 sous-espèces survivantes de tigre, et a quasiment disparu en milieu naturel. Mais il reste une lueur d'espoir pour ces tigres, un projet chinois en Afrique du Sud essaie en effet de les sauver. Ce projet s'intitule tout simplement "Sauver les tigres de Chine méridionale". Découvrons sans plus attendre en quoi il consiste.
La réserve de la vallée de Laohu, la vallée des Tigres en français, est situé en pleine brousse africaine en Afrique du Sud. C'est la seconde maison de Li Quan, une ancienne cadre du milieu de la mode devenue militante écologiste. Elle voyage entre sa maison à Londres et l'Afrique où elle partage la vie de ses animaux préférés, les tigres de Chine méridionale. Amoureuse des animaux, Li Quan avoue être restée bouche bée quand elle a vu pour la première fois des animaux sauvages dans leur habitat naturel lors d'un voyage en Afrique dans les années 90. En raison de son amour pour les chats, elle a décidé de venir en aide au gouvernement chinois qui tentait tant bien que mal de sauver le tigre de Chine méridionale, un animal chinois ancien, et inscrit sur la liste des espèces menacées depuis 1996.

French.peopledaily.com

 



Un chat se présente à un poste de sénateur aux Etats-Unis

hank 

George Allen et Tim Kaine peuvent s'attendre à devoir faire le dos rond. Un nouveau candidat vient en effet de les rejoindre dans la course au siège de sénateur de l'état de Virginie. Et il est déjà prêt à sortir les griffes, du moins sur les réseaux sociaux, où sa candidature a créé le buzz aux Etats-Unis. Et pour cause, puisque le dénommé Hank est un chat de gouttière dont le programme ressemble à s'y méprendre à ceux de ses concurrents.

"La clé pour une Amérique et un avenir meilleurs est la création d'emplois. Des emplois qui permettront d'améliorer la rue, la ville, l'état et la nation", écrit ainsi sur sa page Facebook officielle ce résident de Springfield . Qui prône, en outre, la création d'un projet de loi sur la protection des données personnelles ainsi que pour la protection des consommateurs.

Depuis plusieurs jours, les observateurs de la campagne s'enflamment. Au point que certains vont jusqu'à se demander s'il faudra bientôt installer une litière au Sénat. Mais que George Allen et Tim Kaine se rassurent : si la loi américaine ne dit rien sur la possibilité de voir un chat s'asseoir sur un fauteil de sénateur, elle est limpide sur un autre point : tout candidat doit être âgé de 30 ans minimum. Or, Hank n'en a que huit. Et la législation ne tiendra pas compte de ses autres vies.

Metrofrance.com



 



En inde, une famille de tigre déloge un village

Plus de 350 habitants ont quitté leur village d'Umri dans le Rajasthan, pour laissetplace aux tigres menacés d'extinction. Ce déménagement peu ordinaire a été facilité par les autorités indiennes, qui ont proposé aux 85 familles des compensations financières et des terres cultivables dans un autre village situé à une quarantaine de kilomètres."Elles ne possédaient aucun titre de propriété et vivaient essentiellement de l'élevage.Les offres ont été jugées très attractives",souligne Raghuver Singh Shekhawat, l'un des responsables du parc naturel Sariska, où habitaient les villageois. Chaque famille déplacée va ainsi recevoir entre 9 000 et 18 000 euros de compensation, et pour certaines d'entre elles jusqu'à trois hectares de terre.

La survie des tigres, dont la moitié de la population mondiale se trouve en Inde, est menacée par la réduction de leur zone d'habitat. Pour la première fois, le ministère indien de l'environnement a annoncé, en 2011, une augmentation de leur population. Ils ne seraient toutefois que 1 700, loin encore des 100 000 recensés il y a un siècle. "La population des tigres augmente, alors que leur habitat est menacé par les constructions et les exploitations minières illégales",déplore Dharmendra Khandal, responsable de l'ONG Tigers watch, basée au parc naturel de Ranthambore qui abrite 43 tigres, alors qu'il ne peut en contenir que 30. Les félins sont donc plus nombreux à sortir de leurs réserves, menaçant les habitants aux alentours et leurs troupeaux. En 2010, ils ont tué 25 villageois. Et, pour se protéger, les habitants empoisonnent les tigres.

Lemonde.fr

 

 

 

Deux cents animaux dont des tigres et des lions sauvés du trafic en Thaïlande

Les autorités thaïlandaises ont saisi plus de 200 animaux vivants dont des tigres, des lions, des panthères et d'autres espèces en danger au cours d'un raid contre un réseau de trafiquants, a indiqué la police jeudi. "Le propriétaire ne peut fournir de documents légaux pour les cinq tigres, donc il est poursuivi pour violation de la loi sur la protection et la préservation de la faune sauvage", a indiqué le lieutenant-colonel Adtapon Sudsai, officier de la police de protection de la nature. D'autres vérifications étaient en cours pour les autres animaux dont treize lions albinos, deux orangs-outans, deux pandas, quatre flamants et deux chameaux. Yutthasak Suthinan, 52 ans, est passible de quatre ans de prison.

La Thaïlande est considérée comme une plaque tournante du trafic des espèces protégées en Asie. Certains grands marchés de Bangkok, notamment, sont réputés pour pouvoir fournir n'importe quel animal pourvu que l'acheteur puisse payer. Le groupe de protection animale Freeland Foundation, citant la police, a précisé que le trafiquant faisait partie d'un réseau important des animaux d'Afrique et d'ailleurs, avant de les faire se reproduire pour alimenter une forte demande. Cette saisie, effectuée dans la province de Saraburi (est), est la conséquence d'un raid effectué à Bangkok en février, au cours duquel quatre individus avaient été surpris en train de dépecer un tigre. Des restes d'éléphants, de zèbres, de gnous et de lions avaient été retrouvés, ainsi que de la viande conservée en congélateur, vraisemblablement destinée à des restaurants.

BANGKOK AFP – 8 mars 2012





Le régime alimentaire de la panthère des neiges élucidé

Breve Panthere Considérée comme en danger d'extinction à l'état sauvage, la panthère des neiges est un félin mal connu vivant dans les montagnes d'Asie centrale. Pour la première, une équipe internationale emmenée par des chercheurs du Laboratoire d'écologie alpine (CNRS/Université Grenoble 1/Université de Savoie) a déterminé précisément son régime alimentaire grâce à l'analyse ADN de ses fèces. Publiés dans PLoS ONE, ces résultats seront utiles dans la mise en place d'une stratégie de conservation de l'espèce. Surnommée le "fantôme des montagnes" en raison de la difficulté à l'observer, la panthère des neiges est un félin asiatique considéré comme en danger d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Il ne reste plus que quelques milliers d'individus à l'état sauvage et la population décline en raison de la fragmentation de son habitat par l'homme et parce que l'animal est tué soit par les éleveurs, soit par des braconniers qui revendent sa peau ainsi que ses os, très prisés par la médecine chinoise traditionnelle.
Discrète et vivant en altitude sur des territoires difficilement accessibles, la panthère des neiges est compliquée à étudier et, jusqu'à présent, on connaissait mal son régime alimentaire, un élément pourtant déterminant pour pouvoir établir un plan de conservation bien adapté. Il était notamment important de savoir si, comme le prétendent les éleveurs locaux pour justifier leurs représailles, le félin "se sert" beaucoup dans les troupeaux.
Les auteurs de l'article ont donc développé une nouvelle méthode d'identification des proies basée sur l'analyse des ADN présents dans les excréments de panthères. L'étude de 81 échantillons fécaux prélevés sur le terrain, en Mongolie, a montré que ce félin se nourrit principalement de bouquetins de Sibérie, de chèvres domestiques et d'argalis (des mouflons considérés comme "quasi menacés" par l'UICN). La plupart des proies sont des animaux sauvages (79 %), avec une proportion d'animaux d'élevage relativement faible (19,7%). Ces résultats constituent un premier pas vers la compréhension du comportement de prédation de la panthère des neiges, qui pourra être pris en compte dans des plans de conservation de cette espèce menacée.

Techno-science.net





De bonnes nouvelles pour le léopard de l'amour

Avec moins de 40 individus restants, le léopard de l’Amour est l’un des félins les plus rares au monde. C’est pourquoi l’ouverture du Parc National “Land of the Leopard” dans l’Est de la Russie est une belle victoire pour le léopard de l’Amour. 60% de son habitat se trouve dans ce parc. “Land of the Leopard” s’étend sur presque 262 000 ha et couvre toutes les zones de reproduction du léopard de l’Amour. Dix tigres de l’Amour pourront y trouver refuge. Le parc comprend différentes zones: des régions protégées, des zones de diverstissement avec des endroits boisés et des sites destinés à l’éco-tourisme.

Le léopard de l’amour est au bord de l’extinction” déclare le Dr. Sybille Klenzendorf, chef du programme espèces du WWF. “Grâce à ce nouveau parc, nous pouvons maintenant nous concentrer sur le rétablissement de cette espèce. Ce parc n’est pas seulement important pour la survie du léopard de l’Amour, mais aussi pour celle des tigres de l’Amour.”

wwf.be





76 colliers antiparasitaires retirés du marché

Même si leur message se veut rassurant, les experts de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) viennent de retirer brutalement leur AMM (autorisation de mise sur le marché) aux trois quarts des colliers antiparasitaires actuellement commercialisés, en raison des risques potentiels qu'ils pourraient faire courir aux jeunes enfants. Il faut bien savoir que les produits dits antiparasitaires, destinés à tuer les tiques et les puces, sont des "médicaments vétérinaires", soumis à autorisation, à la différence des produits répulsifs, dont le rôle est seulement de "dégoûter" les parasites de rester sur l'animal qu'ils viennent de rencontrer (ils sont souvent à base d'essence de géranium). Mais tous peuvent être achetés dans les jardineries, les animaleries et la grande distribution.

Pour motiver cette réévaluation et la recherche d'éventuels effets néfastes pour la santé, les spécialistes mettent surtout en avant l'évolution des comportements des humains, et notamment le fait que les enfants ont des contacts de plus en plus étroits avec leur chien et leur chat, voire qu'ils dorment ensemble. "Pour cela, nous avons réalisé un test, que nous avons baptisé test du gant de coton, qui consistait à caresser longuement l'animal de compagnie, comme le ferait un enfant, puis à rechercher la quantité de produit antiparasitaire accumulé sur le tissu." Il est ressorti que les risques étaient plus importants avec les colliers qu'avec les shampoings et poudres antiparasitaires. Mais attention, précise Jean-Pierre Orand, la réévaluation a été faite selon des scénarios d'exposition dits "défavorables", ou "scénario du pire", car correspondant à des cas d'exposition maximale qui engendreraient les risques les plus élevés pour les utilisateurs. Il n'empêche qu'en extrapolant à l'enfant les résultats obtenus il semble que les principes actifs aux doses retrouvées pourraient, à long terme, être responsables de symptômes du système nerveux, tels que des tremblements, et de vomissements. "Mais jamais ce type de problème n'a été déclaré à l'Agence", s'empresse d'ajouter l'expert.

Néanmoins, la Commission nationale du médicament vétérinaire a considéré que le rapport bénéfices-risques de ces colliers était défavorable. Sur cette base, l'Agence nationale du médicament vétérinaire a décidé de retirer, dès à présent, l'autorisation de mise sur le marché de ces médicaments antiparasitaires. Cela concerne 76 types de colliers sur les 110 possédant une AMM (dont 18 sont seulement suspendus, dans l'attente d'études complémentaires), dont la liste est publiée sur le site de l'Anses. Enfin, l'Agence recommande aux propriétaires d'animaux de compagnie ayant recours à l'un des produits de cette liste d'en cesser, dès à présent, l'utilisation et indique que d'autres colliers sont disponibles sur le marché.

lepoint.fr



Tag(s) : #Bibi's Breaking News