Durant 78 heures, des caméras-pièges ont capté la manière dont la femelle léopard de l’Amour, baptisée Kedrovka, s’y prend pour nourrir ses petits, pour les entraîner et résoudre leurs conflits.

En novembre et décembre 2013 en Russie, de caméras pièges ont enregistré les déplacements d'une femelle léopard et de ses trois petits. Ces images fournissent des informations essentielles pour protéger cette espèce extrêmement menacée.

Le projet vidéo est une initiative conjointe du parc national "Land of the Leopard" et du WWF. En novembre 2013, ils ont placé 10 caméras pièges à côté du cadavre d’un cerf Sika. Durant 78 heures, les caméras ont capté la manière dont la femelle léopard de l’Amour, baptisée Kedrovka, s’y prend pour nourrir ses petits, pour les entraîner et résoudre leurs conflits. 

 

 

Vidéo en russe sous-titrée en anglais

 

 

Pas de traitement de faveur

"Dans la vidéo, nous pouvons voir comment la mère pousse le plus faible des petits à manger après que les deux premiers se soient servis sur la proie", explique Vasily Solkin, notre collège du WWF-Russie, à l’origine de la compilation des images. 

"Mais on note que la femelle n’est pas aussi maternelle que peut l’être une mère humaine. Lorsque le petit se met à boiter et gémit, sa mère l’ignore."

 

Une grande valeur scientifique

Les scientifiques pensaient que les léopards d’une même famille mangent leur proie ensemble (comme chez les lions). La vidéo révèle qu’il en est autrement. Les jeunes léopards se nourrissent chacun à leur tour, le plus fort d'abord. Cela signifie que le repas dure longtemps. Les derniers servis, les plus faibles, ont de grandes chances d’être interrompus ou de ne pas être nourris du tout si une menace force le groupe à se déplacer. 

Cela explique la raison pour laquelle les femelles léopards choisissent parfois de n’accorder leur attention qu’à deux petits, même si elles en ont mis trois au monde. Souvent, le troisième, et parfois même le deuxième petit, ne survivent pas.

Toutes ces informations sont cruciales pour renforcer nos efforts de conservation des léopards. La communauté scientifique envisage d’ailleurs de réintroduire de nouveaux léopards dans la nature, issus des zoos. Mais pour que ce projet soit viable, il est important de comprendre comment les léopards sont élevés et éduqués à l’état sauvage.

 

Source : WWF.be

Tag(s) : #Protection des félins