roi elo tome 1

Intérieur de couverture :

Au début du XXème siècle, dans les plaines de l'immensité du contiennt africain, celui que les peuples indigènes surnomment « le démon Pandja » terrorise les Hommes. Ce lion majestueux n'est autre que le protecteur des animaux de la forêt contre les cruels braconniers.

A cet égard, chacun le considère comme le roi de la jungle. Doté d'une intelligence supérieure, Pandja déjoue sans mal les plans des perfides chasseurs jusqu’au jour ou ceux-ci capturent sa femelle pour l'attirer dans un piège mortel.

Mais le trône de ce lion puisant et courageux trouvera son digne successeur en Léo, fils de Pandja et futur roi de la jungle.

 

 

Mon avis : 4/5

Avant le prologue, il y a un message de l'éditeur qui explique entre autre : « Aujourd’hui nous rendons son travail à nouveau disponible, en tenant de rester fidèle au matériau original ». Puis plus bas : « Dans cette édition KIDS, toutes les illustrations de la version japonaise ont été retournées pour adapter le livre au sens de lecture occidental. » De nos jours, l'inversion des cases n'est à mon sens plus nécessaire car les enfants se sont maintenant habitués à lire des mangas dans le sens de lecture japonais. Faire cela sous le prétexte que l'on s'adresse aux enfants est plus un argument pour rassurer les parents habitués à lire dans un sens que pour aider les enfants.

De plus, les propos et l'histoire du roi Léo ne sont pas à mettre entre les mains des plus petits car on ne lit pas une histoire Disney. Dans ce manga, il y a des trahisons, des morts, des meurtres, des personnages gentils et méchants en même temps, du sadisme, de la maltraitance animal, de la torture, bref des choses qu'il faut à mon sens expliquer et parler à un enfant en bas âge. Mettre ce manga dans la collection KIDS est à mon sens une mauvaise idée.

L'éditeur avertit aussi : « Le contexte social a beaucoup évolué depuis que ce manga a été réalise, et certaines expressions, qui étaient parfaitement acceptables à l'époque, peuvent sembler étranges de nos jours. » Un peu comme Tintin pour Hergé, Tezuka est traité de raciste pour son traitement des africains dans ces mangas. Le roi Léo a été écrit en 1950 et pour ma part je suis plus choqué par Tintin au Congo que par le roi Léo ou Astro Boy. Les africains sont traités comme des indigènes sauvages mais Tezuka traite aussi du racisme envers les japonais.

 

L'histoire :

Dans le tome un, l'histoire commence par la mort de Pandja, le père de Léo. La mère est capturé et meurt dans le naufrage du bateau. Orphelin, Léo passe son enfance avec les hommes et porte un pantalon pour le rendre moins sauvage. Les personnages humains récurrents sont présentés dans ce tome : Ham Egg (Omelette en VF dans le film) et Lamp les chasseurs, Mary la fille de Ham Egg , Ken'ichi le jeune garçon ami de Léo et son oncle. L'histoire de la pierre de lune qui sert aussi de toile de fond aux trois tomes est déjà abordé et elle sera d'une importance capitale pour les animaux et la vie de Léo.

A la fin du tome, un des humains meurt tué par le lion borgne Boubou, ennemi de Pandja et de Léo (non pas Scar, ça c'est chez Disney). Ken'ichi et Mary sont condamnée à vivre dans la jungle et Léo devient le nouveau roi des animaux.

 

Conclusion :

L’histoire est complexe, le scénario est très rythmée et l'on est souvent surpris pat les évènements autant du côté des humains que des animaux. Un bon manga à lire en famille et qui sera d'autant plus apprécie s’il sert à la réflexion par la suite sur le comportement des humains face aux animaux.

 

 

 

Publié en Juillet 2010

Éditeur : Kazé Editions

Collection : Kazé Kids

Pages : 172

Prix : 12,95 €

Tag(s) : #Mangas - Manwhas